Le centre de production de vecteurs viraux du laboratoire de Thérapie Génique de Nantes existe depuis 1997. Le CPV développe des procédés de production et de caractérisation de vecteurs viraux de transfert de gène dérivés des adénovirus et des AAV (virus adéno-associés). Ces vecteurs sont destinés à des applications in vitro et in vivo, allant de la recherche fondamentale aux stades translationnels.

Aujourd’hui, le centre de production de vecteurs (CPV), au sein de l’unité mixte de recherche INSERM UMR1089 (translational gene therapy for genetic diseases), s’organise en deux groupes étroitement liés :

Une équipe de recherche et développement

qui met au point de nouveaux outils de production, des procédés de production et de purification de vecteurs viraux, ainsi que des tests de contrôle qualité pour des lots de vecteurs produits. Ces développements sont destinés à être transférés vers des structures de production de lots cliniques.

Un centre de production

 

de vecteurs viraux de grade recherche et pré-clinique au service des équipes de recherche académiques et privées.





 
Le premier succès de l’équipe a été de développer le procédé de production du vecteur AAV4-RPE65 pour l’essai clinique de phase 1/2 de thérapie génique pour l’Amaurose Congénitale de Leber mené par le CHU de Nantes.

CPV

Le CPV et Atlantic Bio GMP font partie, avec le Généthon et GenoSafe, du consortium PGT (Preindustrial Gene Therapy consortium) financé depuis 2011 par le programme d’investissement d’avenir de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).