• Le 07 février 2020

Evaluation du potentiel thérapeutique du ciblage des canaux calciques TRPC3 et PIEZO1 dans la cardiomyopathie liée la dystrophie musculaire de Duchenne


Contexte: La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie héréditaire conduisant à l’absence d'expression de la dystrophine et à la dégénérescence musculaire. Les patients DMD perdent la marche à l'adolescence et survivent rarement au-delà de 40 ans en raison de complications cardio-respiratoires. Des essais cliniques de thérapie génique par rAAV-microdystrophine sont en cours. L'objectif étant de transformer la DMD en une dystrophinopathie moins grave, la dystrophie musculaire de Becker (BMD). Cependant, la BMD reste une maladie dont les patients atteints meurent souvent avant l'âge de 60 ans en raison d'une cardiomyopathie. Dans la BMD et la DMD, la nécrose des cellules musculaires est déclenchée par un influx accru de calcium. Dans les muscles de rat DMDmdx, un modèle animal récent et particulièrement pertinent de la DMD, nous avons mesuré une augmentation de l'expression des canaux TRPC3 dans les muscles squelettiques. Nous avons également constaté qu'après un traitement par rAAV-microdystrophine de ces rats, l’influx de calcium dans les cellules musculaires était réduit mais toujours plus élevé que chez les rats WT. Nous avons conclu que le traitement par rAAV-microdystrophine ne stabilisait pas complètement l'entrée de calcium et que le ciblage de l'influx de calcium en inhibant les canaux TRPC3 pourrait avoir des effets synergiques bénéfiques contre la pathologie.

Sujet: Après nous être focalisés sur les muscles squelettiques, nous souhaitons dorénavant nous intéresser au muscle cardiaque. Inhiber l’activité et/ou le nombre, pharmacologiquement ou moléculairement, de canaux calciques dont l’expression à la membrane des cellules cardiaques est augmentée, pourrait constituer une stratégie complémentaire ou alternative au traitement par rAAV-microdystrophine dans le cœur. Parmi les canaux qui pourraient être impliqués nous nous intéresserons à TRPC3 et PIEZO1. Le premier car nous avons montré que son expression était augmentée dans les muscles squelettiques du rat DMDmdx et qu’il est aussi impliqué dans des pathologies cardiaques. PIEZO1, quant à lui, est un canal calcique sensible à l’étirement, condition dont on sait qu’elle joue un rôle important dans le cœur et dans la DMD. De plus PIEZO1 est impliqué dans différentes pathologies cardiaques.

Stage
: Le stage proposé consistera en l’utilisation de techniques classiques de western-blot et RT-PCR pour mesurer l’expression génique et protéique des canaux TRPC3 et PIEZO1 dans des homogénats de cœur de rats DMDmdx prélevés lors d’une précédente campagne d’expérimentation. Ces études pourront être complétées par des expériences d’immunofluorescences sur cardiomyocytes isolés pour préciser la localisation subcellulaire de l’expression des canaux d’intérêt.


Option à laquelle est associée ce projet : Biothérapies de l’appareil locomoteur

Mots clés : canaux ioniques, muscle cardiaque, calcium, myopathie, thérapie génique
 

Contact : FRAYSSE Bodvaël
Tel: 02 28 08 04 25